samedi 17 février 2018

Procès Verbal, Assemblée Générale 2017

        Procès Verbal de
        L’Assemblée Générale du
        Vendredi 17 mars 2017
                                                 Restaurant de la Hochmatt 
                                       à Im Fang





1. Ouverture de l’assemblée et salutations

La 99ème assemblée annuelle est ouverte officiellement  par notre président David Gremaud à 19h40


2. Liste des présences

77 membres
6 excusés


3. Désignation des scrutateurs

Alexandra Deschenaux, Jean-François Bourquenoud, Joachim Protze


4. Procès-verbal de la dernière assemblée

Le procès-verbal de l’assemblée générale 2016 est accepté à l’unanimité avec remerciements à son auteur.


5. Rapport du Président

Notre président, David Gremaud tient pour commencer, à nous demander un moment de silence pour nos membres disparus, il s’agit de Jean-Louis Yerly, Gérard Caille et Albert Balmer.
David relève une année apicole satisfaisante, malgré la météo. La récolte printanière a été acceptable. Par la suite, nous avons eu un bel été, mais pour nos abeilles, se fût la disette.
Il relève la bonne fréquentation de nos membres, lors de nos réunions, les 1er lundi du mois et remercie toutes les personnes qui offrent de leur temps pour l’organisation de nos diverses activités.
Durant le printemps, des apiculteurs ont accueilli plus de 900 élèves de classes primaires pour des visites de rucher. Cette activité s’est réalisée à la demande du Parc naturel régional « Gruyère-Pays-d’Enhaut ».
David relève à nouveau l’importance de notre loto, qui s’est très bien déroulé. Il tient énormément à nous garder motivé à sa participation soit en jouant, soit « au coup de main » ! Il nous remercie.
A l’assemblée générale de la FFA, David relève la démission de Jean-Marie Gachet, président, après 15 ans de comité, dont 6 ans à la présidence. Elle est reprise par Serge Jemmly, président de la section du Lac francophone et membre du comité depuis de nombreuses années.
Par la suite, il affronte la dure réalité de l’apiculture de ce début 2017 avec la perte de plus de 50% des colonies et pour certains la totalité. Nous sommes toujours en demande de solutions et d’informations. Nous pouvons aider les scientifiques du Liebefeld, en remplissant l’enquête sur les pertes de nos colonies qui se trouve dans la revue SAR du mois de mars 2017.
Pour terminer, il remercie ses membres pour toute l’activité effectuée par ces derniers, pour soutenir et défendre la cause des abeilles.


6. Comptes 2016 : a) Rapport de la  caissière

Karine Sudan présente les comptes pour la période du 1er .03.2016 au 28.2.2017 :
Pour l’année, il s’affiche aux produits 24'459,60 et aux charges 24'265,95.
Soit un bénéfice de 193,65
Au bilan final, la fortune au 1er mars 2017 est de 72'178,30



6. b) Rapport des vérificateurs

Les vérificateurs pour l’année 2016 Karine bilan et Georges Brülhart .
Les vérificateurs demandent à l’assemblée d’approuver les comptes tels qu’ils ont été présentés. C’est à l’unanimité que les comptes sont acceptés et décharge est donnée aux organes responsables.
Des remerciements sont adressés à Karine Sudan pour son travail et le soin de cette présentation.
Les vérificateurs 2017 seront Karine Bilan et Gérard Moura. Est nommé suppléant Aquilino Cabezas



7. Budget 2017

Aux produits : 23'600. --
Aux charges : 23’200. --
Bénéfice : 400.--

Le budget est approuvé.



8. Rapport sanitaire : Raphaël Jaquet

Ses collaborateurs : Cornelia Chassot, Joachim Protze, David Gremaud  

Août 2016, nos inspecteurs, ont contrôlé la région de la Basse Gruyère (Tour du Lac).

Inspection pour 2016 : 72 apiculteurs (67 en 2013) et 721 colonies (420 en 2013)
Il est bon de préciser que l’hiver 2012-2013 a décimé près de 50% des colonies

L’état sanitaire est bon. Pas de maladies à déclaration obligatoire.
La présence du varroa cause problème à plusieurs endroits.
Beaucoup de colonies proches de la famine.
La cause principale de la mortalité des abeilles est le varroa et ses virus.
Le dérèglement climatique serait aussi mis en cause.
Pour le traitement du varroa, il est important de suivre avec précisions les données des fabricants et des produits reconnus par Swissmedic.




9. Rapport du contrôleur des miels
Michel Oberson

4 apiculteurs ont contrôlé leur miel et ont reçu un certificat de qualité.
890 kg de miel annoncé.
952 labels ont été délivrés.

Pas de nouveaux adhérant au contrôle du miel.
La qualité du miel est bonne.
Ne pas extraire trop vite, il faut que le miel soit bien operculé, pour que le taux d’humidité soit le plus bas possible.
En 2016 la confédération avait alloué des subventions pour les apiculteurs labellisés, elle va renouveler ces subventions.


10. Rapport du conseiller apicole
Philippe Barras

La FFA a organisé la suite des cours débutants. 31 nouveaux candidats qui viennent s’additionner aux 29 autres qui ont débutés en 2015.
25 apiculteurs ont reçus leur attestation.

Philippe remercie tous les intervenants pour ces cours 2016.
Il remercie également Hervé Mermillod, futur conseiller apicole, pour son aide et son investissement lors des cours pratiques.
La section de La Gruyère a donné 89 h de vulgarisation individuelle et 17 demi-journées de cours et de vulgarisation de groupe, ainsi que de nombreuses conversations téléphoniques.
Vu le succès de ces cours, il relève que chaque année il doit refuser des inscriptions et ceci est regrettable.



11. Rapport moniteurs-éleveurs
Ronald Moura

Absent





12. 100ème anniversaire et vote du budget 2018 pour cette manifestation

Le jour de cette fête, le 23 juin 2018
Nous nous basons sur un nombre de 200 personnes , invités compris.
Le but de cette fête, organiser une belle fête pour remercier les membres, offrir la soirée aux membres ainsi qu’aux conjoints, offrir un repas de qualité et un souvenir pour chaque membre.
Ce que l’on veut éviter, c’est d’imposer une vente de vin ou tambola et mobiliser des membres pour le service, débit de boissons ou faire la vaisselle.

Le budget de 25’000fr est accepté à l’unanimité.



13.   Activités 2017

Le programme a été envoyé à tous ses membres.
Suite à une baisse de fréquentation durant ces dernières années, le pique-nique 2017, se déroulera un samedi soir.



14. Admissions – Démissions

Admissions : Membres actifs  15

Elisabeth Pittet          2016                                       Myriam Dupasquier            début 2017
Daniel Tonetti           2016                                       Nadine Levrat                      début 2017
Gabriel Kris              2016                                       Cédric Bonvin                      début 2017
Arnaud Fritschy       2016                                       Jean-Claude Balmer            début 2017
Samuel Gaudron      2016                                       Guillaume Bovigny              début 2017
Laurent Corboz        2016
Michel Magnin          2016
Jean-Pierre Repond 2016
Philippe Rime           2016
Michel Vallélian        2016


Membres amis : 5

Marie-Rose Pugin                2016
Lucienne Rouiller                 2016
Philippe Monaco                   2016
David Grandjean                 2016
Bertrand Grandjean            début 2017


Démissions : membre active 1

Mélanie Sudan-Progin         début 2017


Démission : membre amie 1

Pia Demierre                                    2016



15 . Nomination statutaires


a) Raphaël Jaquet présente sa lettre de démission après 8 ans de comité !!!!

David remercie chaleureusement Raphaël pour ces 8 années de comité en tant que représentant des inspecteurs des ruchers et sanitaire.
La société et son comité, lui transmettent une immense gratitude pour son Temps mis à disposition auprès de nous Tous. Un agréable et bien mérité cadeau, lui est remis.

Par la suite, Xavier Gremaud est élu par applaudissement à l’unanimité, membre du comité, en tant que responsable sanitaire auprès de notre société, pour 4 ans.
Nous le remercions très cordialement.

b) Ursula Fragnière, nous présente sa démission après 16 ans en tant que secrétaire. David, la remercie très chaleureusement pour son dévouement et lui remet un sympathique présent.
Par la suite, Georges Brülhart est élu par applaudissement à l’unanimité, membre du comité en tant que secrétaire, pour 4 années.
Nous le remercions très chaleureusement.

c) Jean-Marie Gachet est nommé membre d’honneur pour ces incalculables années au sein du comité et tous ces nombreux services rendus pour l’apiculture auprès des membres et autres Sections et Fédérations. Un présent lui est remis par notre président David Gremaud.



16. Remise des souvenirs jubilaires


Reçoivent le tableau pour les 30 années de sociétariat SAG

-          Joseph Richoz
-          Gabriel Pasquier
-          Simon Bochud
-          Roger Pfund


Reçoit l’insigne pour ses 40 années de sociétariat SAR

-          François Zurich
-          Daniel Demierre




17. Divers

-                     Le concours des ruchers 2018 se déroule dans le canton de FR et le Pays-d’Enhaut. Règlement du concours se trouve dans l’agenda apicole (jaune), inscription chez David Gremaud.

-                     Gérard Gremion relève que cette année beaucoup d’apiculteurs ont perdu des colonies. Il demande de contacter le vétérinaire cantonal et Gérard mettrait à disposition, les cadres, de la cire, des abeilles mortes de son rucher qu’il a congelé venant de cet hiver, afin que ces chimistes cantonaux, puissent analyser tout cela. David contactera l’inspecteur cantonal et aura une réponse pour le prochain lundi (séance mensuel)

-                     David demande de remplir «  l’enquête sur les pertes » sur le journal SAR.

-                     On pourrait trouver des explications chez les apiculteurs qui n’ont pas perdu de colonies.

-                     Werner relève que lors de 70 analyses de cire en Singine, beaucoup d’amytrase a été trouvé (non autorisé en Suisse) et cela a instauré une mauvaise ambiance au sein cette société. Lors de la distribution des commandes de produits de traitement, qui se déroulait, à cette époque,  à l’hôtel de Ville à Bulle, Werner remarquait également qu’en Gruyère, une forte diminution de commande était bien visible. Il demande aux apiculteurs de suivre les informations pour les traitements émis par leur comité. Très important pour une bonne entente entre apiculteurs,



Notre assemblée générale 2017 met son point final vers 20h55. 


Bulle, le 17 mars 2017.



            Le Président                                                              La Secrétaire

lundi 26 décembre 2016

Au trou de vol



H. Storch, 4ème édition en langue française, 2013

Conclusion
Beaucoup veulent devenir apiculteur en n’ayant aucune connaissance préalable. Cela se passe le plus souvent de la façon suivante : on construit un rucher, on achète tout un outillage, des ruches, des colonies, des essaims ; on dépense beaucoup d’argent et on commence l’apiculture sans approfondir en même temps ses connaissances dans ce domaine.
Et malgré cela on espère le succès.
Mais l’apiculture n’appartient pas à ce genre d’occupation où l’on peut se permettre d’agir de la sorte sans devoir payer très chèrement. Aussi longtemps que la ruche ne cache à l’apiculteur que les mystères, aussi longtemps qu’il ne peut comprendre les événements survenant au rucher sans en connaître les causes ni les conséquences ; aussi longtemps qu’il ne peut saisir e reconnaître les relations qui existent entre la nature et la ruche, ses récoltes ne seront et ne pourrons qu’être très modestes ou bien elles seront dues uniquement su hasard.
Tout idéalisme mis à part, et je suis bien le dernier à le méconnaître, n’est-ce pas agir d’une façon imprudente et bien peu logique que de pratiquer l’apiculture de cette manière et de ne pas faire rendre à une entreprise tout ce qu’elle peut.
De plus, où se trouve l’idéalisme de ces apiculteurs qui s’obstinent dans l’ignorance ? Entre leur mains, les colonies doivent supporter toute l’année et uniquement pour ce motif, toute sortes de tourments, de souffrances, souvent même de misère et la mort.
Seul celui qui a lu et étudié sait comment les protéger contre toutes ces erreurs, seul il peut déterminer les soins que le bien-être de la colonie réclame, seul il est capable de travailler suivant les conditions locales, de les adapter à ses colonies pour leur développement et le maintien de leur activité.
C’est cela qui fait le succès.
Les observations reprises dans le présent ouvrage aideront beaucoup l’apiculteur à apprendre é reconnaître, à comprendre et à interpréter les différentes circonstances qui se présentent au rucher.
L’apiculteur ne sera digne de ce nom que le jour où un regard au trou de vol et un autre à la fenêtre arrière ou sous les cadres lui permettront de connaître avec précision la situation interne de la colonie.
                                                                                                                                       H. Storch

lundi 12 décembre 2016

Au trou de vol



Observation :

Les bandes de déchets sont étonnamment minces et basses.


Explication :


Colonie économe ; ne possède pas encore de couvain et a hiverné d’une façon parfaite.



Observation :


Les bandes de déchets ont une coloration brunâtre.



Explication :

Les rayons sont très vieux.